UN BLOG DE FIV - FABIENNE

samedi 19 mars 2016

il était une faim

"Pour être dans les souvenirs de vos enfants demain, vous devez être dans leur vie aujourd’hui. » Barbara Johnson

Parce que "Le temps passé ensemble, les regards, les gestes, les mots alimentent la mémoire des enfants et développent leur cerveau",  je veux me nourrir d'avantage de tout cela et ne rien rater, je veux vivre chaque seconde si précieuse; je souhaite alimenter sa mémoire.

Parce que

le temps passe vite, beaucoup trop vite,

je regarde déjà en arrière ...  avec une pointe de nostalgie, avec une pointe d'amertume (voire de colère) ayant du gérer ses souffrances (nocturnes, intestinales, digestives), ayant été privée de moments de bonheur simples, cherchant encore l'origine de ses cris, de ses douleurs, avec un énième rdv en pédiatrie à l'hopital le 14/3 qui n'aura fourni aucune explication, aucune piste pour ses cris et douleurs. 

mon bébé devient un petit grand de 18 mois ce samedi 19 mars.

Parce que " vivons le moment présent et profitons de chaque instant passé avec nos enfants sans nous laisser emporter par un flot de pensées qui nous tire vers le passé ou nous projette dans le futur. C’est maintenant que tout se joue".

Corentin parle depuis plusieurs mois, la liste de mots serait bien longue. ;-)

il y a des mots simples comme  les animaux qu'il reconnait, nomme et imite,

les couleurs qu'il désigne,

les objets de la vie courante,

"chat, chien, camion, biberon, purée, tartine, rose ",

des mots plus complexes comme "interdit, escargot, coccinnelle, chauffage, cuillère, compote, yaourt ou bonne- nuit",

des "attends"  qui me demandent de rester encore un peu plus avec lui, de prendre le temps, 

des vraies  phrases "chat dodo", "mon doudou là- bas", "maman bonne nuit" ,"y'a pas camion", "couteaux interdits" , "maman couteau interdit cuillère" (traduction : maman, tu dois manger à la cuillère comme moi car le couteau c'est interdit!),  "tiens maman".

 

Ce sont ses mots, nos échanges qui me nourrissent.

Ce sont tous ces petits riens qui font "mon essentiel" tant attendu, tant rêvé pendant des années.

Ce sont ces jours qui passent trop vite et font que "mon évidence" devient fulgurance,

bonheur vif et intense,

bonheur lumineux, éclatant.

 

Je n'arrive plus à alimenter mon blog.

Il y a eu ces petits retours en arrière "il y a 2 ans" ,"il y a un an" qui créaient le lien entre mes longues années PMA et les premiers mois de ma vie de maman.

Bien sûr, je n'ai rien oublié.

Il y a 2 ans,

le 17 mars, j'arrivais sur l'autre rive à 13 SG après les résultats du tri-test. Je pouvais enfin respirer, espérer.

Il y a 1 an,

je pleurais de joie ces 6 premiers mois de vie de mon fils , je souriais, je savourais chaque seconde.

 

Mais aujourd'hui, le présent n'a plus le temps pour ces petits rappels.

Reste mes pensées de soutien, mes pensées positives, mes réponses à vos mails pour chacune et chacun de vous, via ce blog,

Mon soutien par mail pour "Pénélope", Catherine et Sarah,

Ma présence réelle auprès de mes amies pmettes rencontrées, ici. (Elles se reconnaîtront)

Une pensée émue et toute particulière pour Lesley et son ange T.

 

Je vous remercie infiniment pour toutes ces années de soutien (2010- 2016) ,

pour vos mots d'espoir, d'apaisement, de réconfort, vos ressentis, vos partages.

Il y a eu tant de larmes, de projets, une organisation laborieuse portée à bout de mes 2 bras pour ma fiv DD à Madrid, mes 3 voyages madrilènes, tant de peur et de  joie pour mon ultime grossesse, cet immense bonheur avec la naissance de Corentin et tous ces petits clins d'oeil depuis ce 19 septembre 2014.

Je ne ferme pas ce "blog de fiv". Il reste ouvert en témoignage. Cela me permettra de rester en contact avec vous, si vous aviez besoin d'infos.

Ce blog est aussi un livre d'or pour mon fils, son histoire, notre histoire; avec mes posts et vos commentaires.

 

Difficile d'écrire il était "une fin" parce que je suis venue, ici, si souvent, trouver soutien et réconfort depuis 2010. 

Je préfère écrire "il était une faim".

Parce que ma faim de vivre cette vie de maman est entière et dévorante!

A tous,

Je vous espère "Une faim heureuse ".

 

IMG_20160226_095304

 

 

IMG_20160316_154734

 

 

 

 

Posté par fabienne77 à 11:17 - - Commentaires [15] - Permalien [#]


vendredi 29 janvier 2016

des "il y a..."

Il y a 2 ans,

le 26 janvier 2014,

je téléphonais à mon frère pour lui souhaiter un bel anniversaire.

Quelques secondes après, je découvrais du sang rouge, abondant.

Ce sang et cette peur au ventre de vivre une 5ème FC me conduisaient aux urgences gynécologiques de l'hopital, à 7 SA.

Je retrouvais ma "blanco perla" en lumière et j'entendais pour la première fois les battements de son coeur.

"son et lumière"

Les urgences gynéco ne trouvaient pas l'origine de tout ce sang.

C'est mon gynécologue-très humain-de bons conseils qui, le lendemain, trouvait à l'echo, une poche de sang (sans danger pour l'embryon) proche du col de l'utérus.

J'allais donc vivre les 3 premiers mois de ma grossesse avec l'obligation d'apprivoiser tout ce sang rouge et abondant.

La poche de sang se vidant au fur et à mesure que mon fils grandissait.

 

Il y a 1 an,

Ce même 26 janvier, je souhaitais  un bel anniversaire à mon frère, avec en fond sonore la douce mélodie du doudou musical de mon fils.

D'autres sons pour d'autres lumières.

 

Cette année,

je vais commencer par dire que Corentin va "bien" mais ce 26 janvier, je l'ai emmené aux urgences pédiatriques de l'hopital le plus proche.

Flash back

Corentin hurle la nuit, toutes les nuits depuis sa naissance à heures fixes (3-5h)

Après de nombreuses consultations en pédiatrie, ostéo, étiopathe, homéo.

Un diagnostique posé : constipation chronique, intestins paresseux et immatures avec spasmes .

De traitement en traitement (gaviscon, inexium, débridat, lactulose) , les choses se sont apaisées, avec de pics de hurlements nocturnes (dus aussi aux poussées dentaires).

Les manipulations de l'étiopathe l'ont certes soulagé quelques semaines mais n'ont jamais résolu le "vrai" problème.

Une possible intolérance au lait de vache, nous a conduit à stopper tous ces laitages pour les remplacer par du lait de riz, des yaourts de brebis et chèvre.

C'est une consultation pour une rhino qui m'a conduit à exiger demander à mon généraliste une lettre pour une consultation en pédiatrie à l'hopital.

 

Le secrétariat de pédiatrie n'ayant pas de consultation dispo avant mars, m'a demandé de me présenter aux urgences le jour même.

De longues heures pour avoir un avis, puis un second, pour finir par être pris en charge par le chef de service.

Des PDS pour trouver l'origine du problème digestif.

Un prochain rdv début mars.

Un traitement "à l'essai" pour 1 mois (qu'il a déjà eu sans succès).

 

Corentin,

 16 mois,

85 cm, 12 kilos, 16 dents,

des débuts de phrases "chat dodo" "camion là-bas" "maman, gâteau"

fut patient, calme et serein au milieu de cette tempête pédiatrique de 2 jours.

2 journées éprouvantes moralement et physiquement.

Le monde des blouses blanches manque de vocabulaire, ne semble pas connaître ces petits mots "écoute, empathie et bienveillance"... même en pédiatrie.

Ce 26 janvier, c'est donc sur un répondeur téléphonique, à 21h que j'ai trouvé quelques secondes pour souhaiter un bel anniversaire à mon frère tant aimé.

 

Des "il y a..." 

.. un commencement  à tout ...

 

 

Posté par fabienne77 à 10:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 3 janvier 2016

des voeux

Il y a 2 ans

Le 2 janvier 2014,

la peur au ventre, je faisais un énième test de grossesse ... positif ...

une pds ... 500...

le début d'une magnifique aventure de 9 lunes et 1 jour,

aventure semée d'embuches, de sang, de peurs, d'inquiétudes jusqu'au jour J, jusqu'à l'heure H,

pour aboutir  à la naissance de mon "évidence", à ce bonheur fou.

 

Il y a 1 an,

Le 3 janvier 2015,

Corentin dans mes bras,

je recevais les voeux de bonne année le coeur léger, les yeux brillants,  pensant à chacune de vous.

Je vous écrivais ici , sur mon blog.

 

Cette année, 

J'ai envoyé mes voeux de bonne année.

J'ai pu les souhaiter

le coeur léger,

sans chagrin,

ni inquiétude,

sans doute,

sans torture

pour des lendemains qui  commencent continuent recommencent ce 1er jour d'une nouvelle année.

 

Cette année

je vous réitère mes voeux, voeux d'espérance

d'y croire encore, de persévérer sur le chemin de la pma, de trouver la bonne porte, la bonne clé,

de tenir bon au milieu des tempêtes, de changer de cap si nécessaire, d'organiser un autre voyage,

de trouver  de l'aide et de l'apaisement sur le chemin du deuil de la maternité,

de (re)construire d'autres projets, 

de prendre soin de vous, de ne pas vous oublier sur ce chemin si violent sans enfant.

de vous reconstruire dans un ailleurs.

 

A tous

Que 2016 permette la réalisation  de vos rêves, de vos envies, de vos projets, petits ou grands

Que 2016 vous soit plus douce et plus légère.

carte veoux envol

 

 

 

 

 

Posté par fabienne77 à 21:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]